​La monnaie espagnole au Québec

L'écriture de cet article est possible grâce au travail d'un anonyme passionné d'histoire. Plus particulièrement passionné de l'évolution monétaire dans certaines régions du monde. Les informations présentées sont un résumé de différentes sources qui attestent la présence des principaux types espagnols coloniaux et métropolitains listés dans les documents d’époque du Québec. Le diamètre, la masse et la composition des pièces peuvent changer en fonction des différents ateliers monétaires. Ces données approximatives proviennent du site fr.numista.com.

Avant de commencer...

Ici, pas de dollars ou de cents. On parle plutôt de la livre, du sou et du denier. Dans le but de simplifier l'écriture, les abréviations suivantes seront utilisées :

24 livres 4 sous et 2 deniers = 24l. 4s. 2d.

 

Aussi, il est important de savoir que :

(12d. = 1s.) et (20s. = 1l.).

 

La livre est donc un montant assez important à l'époque, car elle correspond à 240d.

Avant 1841 (Acte d'Union), l'unité de compte monétaire était désignée en anglais l.s.d. currency.

Après 1841, c'est la livre canadienne (première devise officielle).

Capture copie.png
0,5 real 2.png
0,5 real 1.png

1/2 real (sa valeur se rapproche de 0,05$)

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1732 et 1825. Elles ont un diamètre entre 16mm et 17mm et une masse d'environ 1,7g composée d'argent entre 892‰ et 917‰.

1764 à 1777 = 0l. 0s. 4,5d.

1777 à 1850 = 0l. 0s. 3,5d.

1850 à 1857 = 0l. 0s. 3d.

0,5 pistareen 1.png
0,5 pistareen 2.png

1/2 pistareen

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1707 et 1771. Elles ont un diamètre d'environ 20mm et une masse d'environ 3g composée d'argent à 833‰.

1764 à 1777 = 0l. 0s. 7d.

1777 à 1830 = 0l. 0s. 6d.

1830 à 1857 = 0l. 0s. 5d.

1 real 1.png
1 real 2.png

1 real (sa valeur se rapproche de 0,10$)

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1732 et 1771. Elles ont un diamètre d'environ 20mm et une masse d'environ 3g composée d'argent entre 892‰ et 917‰.

1764 à 1777 = 0l. 0s. 9d.

1777 à 1850 = 0l. 0s. 7,5d.

1850 à 1857 = 0l. 0s. 6d.

1 pistareen cross 1.png
1 pistareen cross 2.png

Cross pistareen

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1707 et 1771. Elles ont un diamètre entre 26mm et 28mm et une masse d'environ 6g composée d'argent à 833‰.

1764 à 1777 = 0l. 1s. 2d.

1777 à 1830 = 0l. 1s. 0d.

1830 à 1857 = 0l. 0s. 10d.

1 pistareen head 2.png
1 pistareen head 1.png

Head pistareen

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1772 et 1833. Elles ont un diamètre d'environ 26mm et une masse d'environ 6g composée d'argent à 806‰ ou 812‰.

1772 à 1777 = 0l. 1s. 2d.

1777 à 1830 = 0l. 1s. 0d.

1830 à 1857 = 0l. 0s. 10d.

1 head pistareen sous J Nap 2.png
1 head pistareen sous J Nap 1.png

Pistareen Joseph-Napoléon

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1808 et 1813. Elles ont un diamètre d'environ 26 mm et une masse d'environ 6g composée d'argent à 812‰.

1808 à 1830 = 0l. 1s. 0d.

1830 à 1857 = 0l. 0s. 10d.

2 real 2.png
2 real 1.png

2 reales

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1732 et 1825. Elles ont un diamètre entre 26mm et 28mm et une masse d'environ 6,8g composée d'argent entre 892‰ et 917‰.

1764 à 1777 = 0l. 1s. 6d.

1777 à 1850 = 0l. 1s. 3d.

1850 à 1857 = 0l. 1s. 0d.

4 real 2.png
4 real 1.png

4 reales (sa valeur se rapproche de 0,50$)

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1732 et 1825. Elles ont un diamètre entre 30mm et 32mm et une masse d'environ 13,5g composée d'argent entre 892‰ et 917‰.

1764 à 1777 = 0l. 3s. 0d.

1777 à 1841 = 0l. 2s. 6d.

1841 à 1850 = 0l. 2s. 6,5d.

1850 à 1857 = 0l. 2s. 6d.

8 reales 2.png
8 reales 1.png

8 reales (sa valeur se rapproche de 1,00$)

Les pièces concernées par les données suivantes sont celles produites entre 1732 et 1825. Elles ont un diamètre entre 37mm et 40mm et une masse d'environ 27g composée d'argent entre 892‰ et 917‰.

1764 à 1777 = 0l. 6s. 0d.

1777 à 1841 = 0l. 5s. 0d.

1841 à 1850 = 0l. 5s. 1d.

1850 à 1857 = 0l. 5s. 0d.

Seulement les pièces en argent sont présentées ici. Imaginez alors les nombreuses autres pièces en circulation à la même époque qui auraient pu composer votre portefeuille. Faire une transaction et rendre la monnaie devait être un véritable exercice mathématique. Parfois, deux pièces qui ont la même valeur (théorique) n'avaient pas toujours la même valeur (métallique). En effet, c'est la quantité de métal dans la pièce qui lui donne sa valeur. Une monnaie qui est très usée peut donc perdre un pourcentage assez important de sa masse pour, parfois, le considérer dans le calcul de la valeur réelle d'une pièce.

Pourquoi les billets de 4$ ?

Durant quelques années au Canada, il y avait en circulation des billets de 4$. Pourquoi faire ce choix et ne pas aller vers un billet de 5$ qui semble être un choix plus « logique » ?

Il faut savoir que les habitants du Québec avaient l'habitude de donner des noms bien différents aux pièces énoncées précédemment. Par exemple, celle de 8 reales s'appelait la piastre espagnole ou américaine (USD). Une piastre avait donc une valeur de 0l. 5s. 0d. Si vous avez une bonne mémoire, vous savez qu'une livre vaut 20s. Il faut donc 4 piastres pour avoir une livre...

Au final, le billet de 4$ correspondait à un billet d'une livre canadienne !

2 real 1.png
Scan2022-01-21_125549.png

Des noms personnalisés

Voici les noms québécois donnés aux différentes pièces présentées un peu plus haut :

  • 1/2 real - 7 sous

  • 1/2 pistareen - 12 sous puis 10 sous à partir de 1830

  • 1 real - 15 sous

  • 1 pistareen - escalin ou 24 sous puis 20 sous à partir de 1830

  • 2 reales - 30 sous (encore entendu aujourd'hui pour le 25 cents)

  • 4 reales - 60 sous ou écu espagnol

  • 8 reales - piastre espagnole

Pourquoi trouvait-on de la monnaie de la couronne espagnole au Québec d’antan ?

Il est bien connu que les émissions monétaires espagnoles circulaient déjà en Nouvelle-France en superposition avec la monnaie française. Après l’annexion du Canada par la Grande-Bretagne en 1763, la monnaie espagnole circule toujours sur le territoire, mais un phénomène particulier accentue la présence de ces monnaies durant le dernier quart du dix-huitième siècle. La Révolution américaine permet aux insurgés patriotes de briser les restrictions commerciales entre les Treize Colonies et les colonies espagnoles, précipitant un influx important de monnaies hispano-américaines dans le nouveau territoire américain. Le Canada, entretenant des liens commerciaux forts avec les États-Unis, est alors inondé par ces monnaies qui sont acceptées dans l’entièreté des Amériques. Il faut attendre qu’au milieu du dix-neuvième siècle pour que les monnaies espagnoles soient progressivement remplacées par des pièces américaines et anglaises, marquant un siècle de circulation importante de ces monnaies au Québec.